Play it again, Sam

tout le cinéma que j’aime

Archive pour la catégorie 'COLLET-SERRA Jaume'

The Passenger (The Commuter) – de Jaume Collet-Serra – 2018

Posté : 16 septembre, 2018 @ 8:00 dans 2010-2019, ACTION US (1980-…), COLLET-SERRA Jaume | Pas de commentaires »

The Passenger

Un montage épileptique, des ralentis, zooms et autres effets numériquement modifiés insupportables… On ne peut pas dire que The Passenger emballe son spectateur, avec son style ampoulé qui s’inscrit dans le tout venant du cinéma d’action hollywoodien.

Un Liam Neeson-action hero de plus ? En partie, oui, ce film confirme la triste standardisation de l’ex-Schindler, depuis son Taken triomphal. Mais pour une fois, Neeson assume son âge, et son statut de sexagénaire qui ne peut guère rêver d’un nouveau départ. En cela, le film est assez intéressant, au moins dans sa première partie : en soulignant la routine qu’est devenue sa vie, avec un montage assez original, le film sort du lot.

Cela dit, ce personnage de monsieur tout le monde confronté à une situation extraordinaire est, comme il se doit, un ex-flic, avec les dons exceptionnels qui vont avec côté baston et sens de la déduction. Comment pourrait-il en être autrement, hélas…

Mais le scénario tient en haleine, et Jaume Collet-Serra tient son pari de ne jamais quitter le train dès lors qu’il y a embarqué, avec un certain sens du rythme et de l’espace.

Ça commence plutôt fort : Neeson, dans le train qu’il prend chaque jour pour aller bosser, croise une femme qui lui propose un marché : s’il démasque un intrus dans le train, il gagnera 100 000 euros. Intriguant. Le scénario tient à peu près la route pendant 75 minutes, avant de sombrer dans le film d’action lambda et de révéler une conclusion assez banale.

Et le film, qui s’annonçait comme une rencontre entre Speed et l’excellent Source Code (Vera Farmiga, une intrigue intrigante, un train comme décor unique…) se résume à un énième descendant de Die Hard. Pas désagréable, mais vite oublié. A propos, Die Hard fête ses 30 ans cette année. Yipeekaïee !!!

Instinct de survie (The Shallows) – de Jaume Collet-Serra – 2016

Posté : 5 avril, 2017 @ 8:00 dans 2010-2019, COLLET-SERRA Jaume | Pas de commentaires »

THE SHALLOWS

A chaque film de requin, c’est la même question : est-il à la hauteur des Dents de la Mer. Et à chaque fois, c’est la même réponse : ben non. Avec Instinct de survie, le réalisateur Jaune Collet-Serra ne manque pourtant pas d’ambition : à quelques apparitions près, son film se concentre sur une jeune surfeuse attaquée par un immense requin, réfugiée sur un minuscule îlot à quelques dizaines de mètres seulement d’une plage déserte.

Comment peut-elle survivre avec une blessure béante à la cuisse ? Comment peut-elle gagner la plage avec ce requin qui rode, et qui semble quand même en avoir après sa peau à elle ? Côté suspense, le film tient ses promesses, avec une tension qui ne retombe jamais et, assez miraculeusement, pas le moindre temps mort. Collet-Serra a, c’est vrai, un peu de mal à faire durer ses plans plus d’une poignée de secondes, mais il évite quand même l’aspect épileptique de beaucoup de films. Et reconnaissons lui le mérite de beaux plans qui mettent joliment en valeur les magnifiques paysages.

Quant à Blake Lively, seule à l’écran la plupart du temps, elle fait preuve d’un beau tempérament d’action hero, et réussit à faire vivre un personnage pas facile à faire exister dans un tel contexte. Elle lui apporte le mélange de force et de détresse qu’il fallait, ne serait-ce que pour nous faire douter un minimum de l’issue de ce huis-clos étouffant en pleine mer.

Le film n’a certes pas l’humanité et la fluidité exemplaires du chef d’œuvre de Spielberg, mais s’impose comme l’un de ses dignes héritiers. Jusqu’à la dernière partie en tout cas. Parce qu’après une bonne heure globalement sans faute de goût, et comme si le réal et son scénariste n’avaient pas trop su quoi faire de cette jeune femme sur son caillou, le « survival » tourne à l’épouvante grand-guignol, lors d’une séquence improbable et ridicule, qui en ferait presque oublier tous les bons points que Collet-Serra avait engrangé.

 

Kiefer Sutherland Filmographie |
LE PIANO un film de Lévon ... |
Twilight, The vampire diari... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CABINE OF THE DEAD
| film streaming
| inderalfr