Play it again, Sam

tout le cinéma que j’aime

Archive pour la catégorie 'SHERWOOD John'

La Proie des hommes (Raw Edge) – de John Sherwood – 1956

Posté : 10 décembre, 2013 @ 7:15 dans 1950-1959, SHERWOOD John, WESTERNS | 1 commentaire »

La Proie des hommes

Ce petit western court et filmé le plus souvent avec une paresse impardonnable, est basé sur une idée forte: l’histoire se déroule dans une ville reculée d’un Ouest encore très sauvage, où un riche propriétaire a décrété que toute femme non mariée serait à celui qui la réclamerait le premier. Et comme sa femme à lui est jouée par Yvonne De Carlo, décidément sublime, ses propres hommes de main, chargés des pires basses œuvres, vont se mettre à imaginer sa mort…

C’est un film où rien ne se passe comme on s’y attend. Le riche propriétaire a ordonné le lynchage d’un homme, dont le frère jure de le venger. Mais le face-à-face entre le frère vengeur et le grand méchant n’aura pas lieu. A la place, on assiste à une sorte de partie de poker grandeur nature. Alors que les Indiens menacent, les personnages s’observent, bluffent, se manipulent les uns les autres, avancent leurs cartes, avec pour ambition de décrocher la mise : la femme et la fortune du grand boss…

Curieux western, vraiment, où le héros, joué par l’excellent Rory Calhoun, n’apparaît qu’après un bon quart d’heure, et où les hommes de main du riche propriétaire sont un père et son fils (Neville Brand, gueule indispensable du western) qui se détestent mais semblent condamnés à être ensemble. On découvre même, dans le court rôle du frère lynché, le jeune John Gavin, qui fait sa première apparition à l’écran sous le pseudo de John Gilmore.

Les acteurs sont tous parfaits, et parviennent à donner du corps à des personnages guère crédibles. Car toutes les bonnes idées du film sont traitées avec désinvolture. Le film donne l’impression de n’être qu’un brouillon qui ne demande qu’à être corrigé, enrichi.

Dommage, parce qu’il y a quelques fulgurances réjouissantes, notamment un joli plan d’Yvonne de Carlo en ombre chinoise, et une séquence inattendue en huis-clos où une poignée de personnages, dont on ne sait plus ce qu’ils veulent vraiment, s’observent en attendant l’inévitable explosion de violence.

• Le DVD vient de sortir dans la collection Western de Légende de Sidonis.

 

Kiefer Sutherland Filmographie |
LE PIANO un film de Lévon ... |
Twilight, The vampire diari... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CABINE OF THE DEAD
| film streaming
| inderalfr