Play it again, Sam

tout le cinéma que j’aime

Archive pour la catégorie 'SNYDER Zack'

Sucker Punch (id.) – de Zack Snyder – 2011

Posté : 8 janvier, 2013 @ 1:56 dans 2010-2019, FANTASTIQUE/SF, SNYDER Zack | Pas de commentaires »

Sucker Punch (id.) – de Zack Snyder – 2011 dans 2010-2019 sucker-punch

Zack Snyder doit avoir un esprit bien foutraque, où se mélangent des tas d’influences absolument inconciliables. Son cinéma est habité de toutes ces références culturelles populaires, et en particulier ce Sucker Punch, sorte d’apogée personnelle. Difficile d’imaginer comment il pourrait aller plus loin qu’avec ce film totalement barré, à la fois le plus intime et dramatique, et le plus spectaculaire de ses films.

Pas le plus réussi, toutefois : il y avait dans Watchmen, également imparfait, une atmosphère beaucoup plus prenante qu’ici. Même si Sucker Punch ne manque à l’évidence pas d’intérêt, la surenchère d’effets spéciaux est par trop répétitive. Et aussi inventives les séquences d’action soient-elles, elles ont un aspect tellement cartoonesques (ou plutôt jeux vidéo-esques) qu’elles nous laissent sur le palier, au lieu de nous plonger au coeur de l’action, et de l’esprit torturé de l’héroïne.

C’est la principale réserve que je fais à ce film qui commence et se termine avec un mélange de tragique et d’hyper-esthétisation particulièrement heureux (même si toujours à la frontière du mauvais goût). On y suit une jeune femme à côté de qui les héros de Dickens semblent sortis de Disneyland. Orpheline, elle se retrouve avec son beau-père qui tue sa petite sœur, et l’envoie dans un asile pour jeunes filles aliénées.

Là, elle se réfugie dans son imaginaire et entreprend de s’évader. Où est la réalité ? Où est l’imaginaire ? Bien malin celui qui arrivera à tracer une frontière tangible entre les deux. Mais grâce à son inconscient (personnifié par Scott Glenn, en Yoda de l’esprit), elle sait qu’elle doit voler quatre objets, avec l’aide d’autres détenus. Pour seule arme, elle a la force de son imagination…

Pour voler chacun des objets, elle doit mener une bataille mentale… qui prend la forme, dans son esprit comme à l’écran, d’une véritable bataille contre les forces du mal : nazis, morts-vivants, dragons, robots tueurs… L’imagination de la baby doll, comme celle de Snyder, n’ont pas vraiment de bornes.

Les personnages ont quelque chose de très émouvant, dans cet asile qui évoque celui de Vol au-dessus d’un nid de coucou, mais le parti-pris du réalisateur nous déconnecte bien trop de la réalité pour qu’on s’y attache vraiment. A vrai dire, je suis pas loin de penser que, même si l’histoire de ces orphelines lui tient visiblement à cœur, Snyder n’a fait ce film que pour mettre en images des fantasmes délirants… comme de voir ce commando de jeunes femmes sexys botter le cul de soldats allemands sortis de leurs tombes, dans les tranchées de la Grande Guerre.

 

Kiefer Sutherland Filmographie |
LE PIANO un film de Lévon ... |
Twilight, The vampire diari... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CABINE OF THE DEAD
| film streaming
| inderalfr