Play it again, Sam

tout le cinéma que j’aime

Archive pour la catégorie 'HILLCOAT John'

The Proposition (id.) – de John Hillcoat – 2005

Posté : 5 octobre, 2012 @ 2:59 dans 2000-2009, HILLCOAT John, WESTERNS | Pas de commentaires »

The Proposition (id.) - de John Hillcoat - 2005 dans 2000-2009 The%20Proposition_zpsnu8pderp

Peux pas dire que je crève d’envie de découvrir l’Australie après avoir ce western du bush. Pas sûr non plus que l’office de tourisme local ait particulièrement apprécié… Dans ce désert australien de la fin du 19ème siècle, sous domination britannique, tout n’est que poussière, chaleur, sueur et sang, et tout le pays est désespérément dénué de relief. A perte de vue, pas le moindre caillou couper cette vue sans fin…

Est-ce de là que vient la profonde dépression que trimballent tous les personnages. Les aborigènes sont stoïques et imperméables, ne laissant affleurer aucun sentiment apparent. Quant aux blancs, ils semblent tous déjà morts, oubliés là, dans ce « fresh new hell » comme l’appelle l’un des personnages, anti-chambre de la mort sans la moindre lueur d’espoir. Tous ces personnages sont échoués dans ces terres sans joie, à des années-lumière de l’Angleterre, et on sent bien que pas un n’en sortira…

The Proposition est le film qui a révélé John Hillcoat (La Route, Des Hommes sans loi…), et surtout le premier écrit par l’immense Nick Cave, chanteur intense pas vraiment réputé pour sa légèreté. Dans ce film, dont il signe aussi la musique envoûtante, il retrouve la veine morbide et fascinante de ses Murder Ballads (un album concept hallucinant et génial), évoquant les âmes torturées de personnages habités par la mort, avec une simplicité confondante.

La « proposition » du titre, c’est celle que fait un soldat anglais à l’un des quatre frères d’un gang de hors-la-loi : s’il tue son frère aîné, monstre sanguinaire, son plus jeune frère évitera la pendaison…

Rien de plus côté intrigue, mais côté personnage, on a droit à une belle galerie de paumés. Danny Huston, psychopathe lyrique et impitoyable ; Guy Pearce, baloté entre son sens de la famille (et quelle famille !) et le dégoût que lui inspirent les actes de son frère ; John Hurt, chasseur de prime qui craint la mort autant qu’il l’attend ; et surtout le couple formé par Samantha Morton et Ray Winston, totalement inattendu.

C’est le soldat interprété par Winston qui fait ce deal mortel avec le hors-la-loi joué par Guy Pearce. Une proposition immonde, mais c’est pourtant lui le plus humain de tous, dans cette terre morte. Lui qui clame sans cesse, comme s’il voulait se persuader lui-même, qu’il va « civiliser cette terre », tentant par tous les moyens de recréer un semblant d’humanité et de civilisation autour de lui.

Le repas de Noël qu’il partage avec sa douce (mouais…) épouse, est un simulacre qui émeut autant qu’il souligne froidement la désolation de cette terre, et la vacuité de ces existences. Cette douce épousée totalement esseulée prête à provoquer le sang pour sortir de son isolement insupportable.

The Proposition est un film fascinant, envoûtant et désespéré, où la beauté brute des ciels souligne l’absurdité de la violence. Et ce n’est pas la délivrance finale qui va y changer grand-chose…

 

Kiefer Sutherland Filmographie |
LE PIANO un film de Lévon ... |
Twilight, The vampire diari... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CABINE OF THE DEAD
| film streaming
| inderalfr