Play it again, Sam

tout le cinéma que j’aime

Archive pour la catégorie 'FREARS Stephen'

Philomena (id.) – de Stephen Frears – 2013

Posté : 16 février, 2016 @ 8:00 dans 2010-2019, FREARS Stephen | Pas de commentaires »

Philomena (id.) - de Stephen Frears - 2013 dans 2010-2019 Philomena_zpsoplnkayo

Cinquante ans après, une femme vieillissante raconte à sa fille comment, alors qu’elle n’était qu’une adolescente, elle avait été enfermée dans un couvent où son fils, né d’une relation d’un soir, lui avait été enlevé et adopté par une famille dont elle n’a jamais pu retrouver la trace… Le film n’est commencé que depuis cinq minutes, mais déjà c’est le cœur serré et les larmes au bord des yeux qu’on découvre ce mélo frappé du label « inspiré d’une histoire vraie ».

Le film est en fait l’adaptation très libre d’un livre écrit par un journaliste qui a aidé la vieille femme à retrouver la piste de son fils. De quoi tirer un grand mélo larmoyant… De quoi, aussi, tirer un beau film certes bouleversant, mais aussi élégant et fort, rageur et apaisé, émouvant et drôle. Un petit miracle que l’on doit à trois artistes particulièrement inspirés.

Stephen Frears bien sûr, dont la mise en scène aérienne évite le pathos et la complaisance.

Judi Dench évidemment, absolument sublime en « femme du peuple » pas aussi naïve qu’on peut le croire.

Et Steve Coogan surtout, qui interprète avec subtilité ce journaliste un peu cynique, un peu antipathique, un peu en colère, et un peu attachant. C’est lui, surtout connu pour ses émissions humoristiques à la télévision anglaise, qui est à l’origine du projet et le produit. C’est lui aussi qui signe le scénario (avec Jeff Pope), modèle d’intelligence qui parvient à insuffler de l’humour et de la légèreté dans un sujet plombant et révoltant (le sort réservé aux mères-enfants dans l’Irlande conservatrice des années 50).

Alors oui, on pleure à chaudes larmes, et on a envie d’étriper ces religieuses dénuées de la moindre humanité. Mais on sourit aussi, et on rit, devant ce duo improbable formé par un riche journaliste cynique et une pauvre infirmière retraitée d’une bonté déroutante. Et on se retrouve, comme le personnage de Steve Coogan, dérouté par le refus de céder à la colère, de celle dont la vie aura pourtant été si douloureuse.

Un superbe mélo, une jolie vision de la vie…

* Blue ray chez Pathé, avec commentaire audio, making of, entretiens avec Judi Dench et Steve Coogan, et petit documentaire sur la vraie Philomena.

 

Kiefer Sutherland Filmographie |
LE PIANO un film de Lévon ... |
Twilight, The vampire diari... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CABINE OF THE DEAD
| film streaming
| inderalfr