Play it again, Sam

tout le cinéma que j’aime

Archive pour la catégorie 'DUMITRESCU Bogdan'

Ipu, condamné à vie (A Farewell to fools) – de Bogdan Dumitrescu – 2013

Posté : 2 mars, 2017 @ 8:00 dans 2010-2019, DUMITRESCU Bogdan | Pas de commentaires »

Ipu condamné à vie

Dans les derniers jours de la seconde guerre mondiale, dans une petite ville d’Europe de l’Est, un soldat allemand est assassiné par un tueur mystérieux. Les officiers annoncent que si le coupable ne se dénonce pas, les dix principaux notables de la ville seront exécutés au petit matin. Les notables en question profitent de leur dernière nuit pour tenter de convaincre l’idiot du village, un vétéran français de la Grande Guerre avec une balle dans la tête, à se dénoncer pour les sauver…

L’idiot en question, c’est Gérard Depardieu, dans l’un de ses rôles tournés lors de ses escapades vers l’Est, en Roumanie en l’occurrence. Une curiosité vue de France, mais aussi un événement qui réunit outre notre Gégé toujours national Harvey Keitel et Laura Morante, formidablement odieux en couple de notables bien sous tout rapports… et acharnés à pousser un innocent (dans tous les sens du terme) à se sacrifier pour eux.

Le film est souvent maladroit, c’est vrai. La sincérité flagrante de Bogdan Dumitrescu ne suffit pas toujours à rendre perceptible les tourments de Ipu, cet attachant idiot, ou la cruauté de cet hallucinant banquet de faux-culs, qui acceptent d’offrir au condamné une sorte de répétition grandeur nature de ses funérailles. Et Depardieu, touchant et intense, est sans doute plus convainquant lorsqu’il descend des litres d’alcool que quand il déclame des dialogues dans un anglais approximatif.

Mais il y a aussi plus de vie dans ce petit film que dans la majeure partie de la production française de ces dernières années. Visuellement, le film est tantôt bancal (comme lors de cette scène d’ouverture un peu pénible, qui appuie lourdement sur l’amitié entre le colosse simplet et un enfant aussi souriant que transparent), tantôt très séduisant avec de beaux plans qui soulignent la place de l’homme dans une nature hors du temps. Et si le début et la fin ne sont pas totalement convaincants, le film, malin et audacieux, est aussi cruel que passionnant.

 

Kiefer Sutherland Filmographie |
LE PIANO un film de Lévon ... |
Twilight, The vampire diari... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CABINE OF THE DEAD
| film streaming
| inderalfr