Play it again, Sam

tout le cinéma que j’aime

Archive pour la catégorie 'TALMADGE Richard'

Project Moonbase (id.) – de Richard Talmadge – 1953

Posté : 31 août, 2012 @ 11:06 dans 1950-1959, FANTASTIQUE/SF, TALMADGE Richard | Pas de commentaires »

Project Moonbase (id.) - de Richard Talmadge - 1953 dans 1950-1959 Project%20Moonbase_zpsxt9peozc

Voilà un beau nanar aussi con que sympathique, et honnêtement totalement nul ! Vague film d’anticipation, tourné en pleine guerre froide et alors que les deux plus grandes puissances du monde avaient déjà les yeux tournés vers l’Espace, Project Moonbase est à voir au trente-sixième degré. C’est à cette condition seulement qu’on peut y prendre un certain plaisir. Et à condition aussi d’être de très bonne humeur…

Con comme la lune, le scénario accumule les poncifs, et se révèle vite plein de vide : un homme et une femme qui se détestent visiblement (mais en fait ils s’aiment… chut !) sont désignés pour être les premiers à faire le tour de la lune. Mais un traître à la solde de la Russie a embarqué, chargé de détruire la station spatiale américaine.

Pourquoi pas, mais tous les enjeux dramatiques sont évacués avec une légèreté sidérante : Richard Talmadge (ancienne doublure de Douglas Fairbanks, et acteur vedette de la fin du muet) a un goût sûr pour le mauvais goût. Des costumes kitschounets (ah, ces maillots de bain !), des effets visuels à mourir de rire (ah, ce pantin mal dégrossi qui sort d’une vague maquette !), une musique un rien crispante, et ces acteurs…

Bon, c’est vrai qu’ils n’ont pas grand-chose à défendre, tant les personnages sont mal écrits, mais ces comédiens de seconde (troisième ? quatrième ?) zone sont irrésistibles tellement ils sont mauvais. Mention spéciale à Donna Martell (cherchez pas : c’est son plus grand film !), aussi jolie qu’hallucinante en officier américain, qui passe le film à se trémousser, à glousser et à pousser des petits cris (ah non : à un moment, elle tripote des tas de boutons dans tous les sens parce que le réalisateur lui a demandé de jouer l’officier en pleine action !).

Alors oui, c’est un minuscule pas grand-chose, mais pas dénué d’un certain charme pour autant. Et sinon, sur un thème similaire, on peut peut-être revoir La Femme sur la Lune, autrement plus stimulant…

 

Kiefer Sutherland Filmographie |
LE PIANO un film de Lévon ... |
Twilight, The vampire diari... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CABINE OF THE DEAD
| film streaming
| inderalfr