Play it again, Sam

tout le cinéma que j’aime

Archive pour le 11 juin, 2020

Le Démon des eaux troubles (Hell and high water) – de Samuel Fuller – 1954

Posté : 11 juin, 2020 @ 8:00 dans 1950-1959, FULLER Samuel | Pas de commentaires »

Le Démon des eaux troubles

En pleine guerre froide, une bombe nucléaire explose dans le Pacifique. Pourquoi ? Par qui ? Comment ? Plein de questions que l’introduction pose, et auxquelles le film va répondre. La réponse passera par des combats sous-marins, une expédition internationale, et une romance improbable entre un ancien officier et une jeune scientifique.

Et à la manette, Samuel Fuller, qui participe au scénario, mais qui convainc d’avantage avec sa mise en scène, franchement inspirée et pleine d’intensité, et que sert une superbe photo aux couleurs chaudes et contrastées. Les scènes d’aurore, surtout, sont visuellement magnifiques.

Les scènes à l’intérieur du sous-marin, nombreuses, sont elles nettement plus plates. Quant aux combats sous-marins, sans vouloir jouer les spécialistes, elles ont un côté franchement what-the-fuck. Loin en tout cas des grands moments claustrophobiques des chefs d’œuvre du genre.

Ici, Fuller ne vise que l’efficacité immédiate, se moquant de la vraisemblance. Le reproche est d’ailleurs également valable pour la romance à laquelle on a bien du mal à croire. Comme on a du mal à croire en ce duo de scientifiques (français) joués par le raide Victor Francen (très raide en l’occurrence) et par Bella Darvi, la « révélation » du film.

Elle est bien jolie, cette Bella (c’est d’ailleurs indiqué dans son pseudo), imposée par le producteur Darryl Zanuck et sa femme Virginie (d’où « DarVi », le pseudo le plus possessif et malsain de l’histoire du cinéma). Jolie, mais jamais crédible.

Richard Widmark, lui, est impérial, comme toujours, parfait double de Fuller, personnage qui joue de son image de mercenaire mais pourtant plein de principes, anticommuniste de fait, et antiraciste avant tout. C’est l’aspect le plus réussi du film : cette manière dont Fuller met en place une improbable communauté internationale où se retrouvent Américains, Japonais, Chinois, Français, Allemands, Italiens… Les ennemis d’hier qui font cause commune pour éviter un nouveau conflit.

 

Kiefer Sutherland Filmographie |
LE PIANO un film de Lévon ... |
Twilight, The vampire diari... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CABINE OF THE DEAD
| film streaming
| inderalfr