Play it again, Sam

tout le cinéma que j’aime

La Légende de l’épée magique (The Golden Blade) – de Nathan Juran – 1953

Classé dans : 1950-1959,FANTASTIQUE/SF,JURAN Nathan — 18 septembre, 2014 @ 14:32

La Légende de l'épée magique

Une princesse amoureuse d’un homme du peuple, un méchant vizir qui veut être calife à la place du calife… Pas de doute, on est dans la grande tradition hollywoodienne du cinéma d’aventures orientales. Le film s’inscrit dans la droite lignée de nombreux films du genre produits par la Universal à cette époque. Cette fois, c’est Rock Hudson qui s’y colle dans le rôle de l’étranger qui va à la rencontre de son destin, mais cela aurait pu être Tony Curtis, l’autre vedette maison. D’ailleurs, c’est la partenaire fétiche de ce dernier, Piper Laurie, qui interprète la belle princesse tiraillée entre son sens du devoir et son goût pour la liberté.

Côté scénario, pas grand-chose de nouveau donc, si ce n’est cette épée magique qui donne son titre au film, et qui semble tout droit sortie des Romans de la Table Ronde, plutôt que des contes des 1001 nuits. Jusqu’à s’inspirer clairement, dans la dernière partie, de la légende d’Excalibur. Mais cette épée est surtout un ressors dramatique assez fascinant, dont le scénario tire habilement toutes les possibilités.

Le film trouve le parfait compromis entre la légèreté et la noirceur. Un pur film d’aventures, mais avec un aspect sombre inhabituel, qui surprend au détour de quelques scènes. Inquiétant lorsque l’épée s’enfonce inexorablement dans la pierre, semblant sceller le destin des personnages. Envoûtant lorsque, drogué à son insu, Rock Hudson donne l’impression de flotter sans maîtrise lors d’une longue séquence onirique totalement inattendue et parfaitement maîtrisée.

Cinéaste inégal, Nathan Juran se révèle très à l’aise dans la fantaisie orientale. Son film, vif et passionnant, est une belle réussite.

• Le film vient d’être édité en DVD dans la collection « Universal Classic », à petit prix et sans bonus.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire