Play it again, Sam

tout le cinéma que j’aime

Prometheus (id.) – de Ridley Scott – 2012

Classé dans : 2010-2019,FANTASTIQUE/SF,SCOTT Ridley — 2 décembre, 2013 @ 17:38

Prometheus

Dans le premier Alien, en 1979, Ripley et ses compagnons du Nostromo découvraient un mystérieux vaisseau spatial échoué sur une planète très lointaine, avec à son bord une espèce de canon dirigée vers le ciel, et une forme de vie dont les personnages ne se remettront pas, pas plus que les spectateurs.

Il aura donc fallu attendre plus de trente ans pour en savoir plus sur ces apparitions qui ont traumatisé des générations de spectateurs. En lançant le projet de Prometheus, Ridley Scott voulait d’ailleurs réaliser un prequel d’Alien, qui fut son deuxième film après le remarqué Duellistes. L’idée a rapidement été abandonnée : ce premier Prometheus se veut le point de départ d’une nouvelle mythologie. Mais quand même, le film fait plus que prolonger l’univers d’Alien : il en donne quelques clés et explications.

Les plus grands plaisirs qu’apporte le film tiennent d’ailleurs tous de leur attachement à la mythologie d’Alien : la terrifiante séquence des œufs, qui cite ouvertement celle du film originel ; et celle, magistrale, où apparaît enfin le xénomorphe (l’alien) assis sur le fameux canon. Comme si le film n’existait que pour ces moments-là.

Pour le reste, Prometheus n’apporte quand même pas grand-chose à la gloire de Scott, qui recycle en grande partie des idées déjà utilisées dans Alien. L’histoire reprend grosso modo les mêmes rebondissements, et le héros est toujours une héroïne, entourée de mecs gorgés de testostérones. Il nous refait même le coup de la grossesse soudaine, évacuée cette fois en une poignée de minutes, lors d’une séquence quand même assez traumatisante avec Noomi Rapace, clone plutôt convaincante de Sigourney Weaver.

Prometheus est plus spectaculaire, les effets spéciaux plus impressionnants, les décors plus grands, l’enjeu plus extraordinaire (découvrir l’origine de l’humanité, rien de moins)… Tout est « plus », ici. Pourtant, le vaisseau crasseux d’Alien, ses lumières blafardes entourées par l’obscurité, et tout ce qu’on n’y voyait pas, avaient quelque chose de nettement plus effrayant et marquant que ce Prometheus un peu trop sage et attendu.

Ridley Scott n’est pas un bras cassé, alors son film est assez passionnant. Mais il lui manque ce petit quelque chose en plus qu’on espère bien trouver dans la suite, déjà annoncée.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Kiefer Sutherland Filmographie |
LE PIANO un film de Lévon ... |
Twilight, The vampire diari... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CABINE OF THE DEAD
| film streaming
| inderalfr